Le FPH (Fond de Participation des Habitants), outil de mobilisation citoyenne ?

Publié le par Julien GOUPIL

L’association Empreintes Citoyennes accompagne la ville d’Aulnay-sous-Bois dans le cadre de la Politique de la Ville. Bénéficiant d’un contrat de ville et de conseils citoyens, la collectivité a sollicité l’accompagnement et l’expertise de l’association afin de développer au mieux les potentiels bénéfices liés à l’instauration et à l’autonomisation de leur conseil citoyen. Elaboration d’une Charte de fonctionnement, formation au contrat de ville, au renouvellement urbain et à la prise de parole en public, diagnostics en marchant : en formant le conseil citoyen de cette ville de la région parisienne, l’association a pu assister à son développement et à ses premières réussites.

En effet si la ville d’Aulnay-Sous-Bois est l’une de nos 58 adhérentes, c’est la première dont le Conseil Citoyen porte désormais le Fonds de Participation des Habitants (FPH).

Un fonds participatif citoyen pour encourager l’implication et la mobilisation

Le fonds de participation des habitants (FPH) est un dispositif créé à la fin des années 1990 pour apporter un soutien financier à des projets portés par et pour les habitants, tels qu’une fête de quartier ou des actions de solidarité. Ce dispositif fait ses preuves dans une grande diversité de régions, notamment dans le Nord-Pas-de-Calais et en région Rhône-Alpes.

Les fonds de participation des habitants ont pour objectifs de favoriser la mobilisation et l’implication citoyenne, de soutenir les dynamiques locales et les initiatives collectives, de renforcer la cohésion sociale, et de développer la vie associative.

Une ambition : le portage des FPH par les Conseillers Citoyens

Avec la loi Lamy en 2014, le législateur apporte une nouvelle dimension à ces fonds « participatifs » : « lorsque le territoire dispose d’un conseil citoyen, la mise en place du FPH devra se faire en lien avec cette instance de concertation qui pourra éventuellement constituer le comité de gestion ».

En juin 2016, le Conseil National des Villes a fait paraître un avis, dont le constat suivant : les FPH sont encore absents d’environ 40% des quartiers prioritaires de la ville. S’il est noté que 31% des conseils citoyens se sont emparés du dispositif, il est pourtant ignoré par 69% d’entre eux.

Cet avis, qui matérialise en fait le résultat d’une enquête menée à l’échelle nationale et portée par le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires (CGET), fait finalement état des différents enjeux de ce dispositif, constatés en pratique : la nécessité d’établir une charte et un règlement clairs pour le comité de gestion du FPH, d’intégrer annuellement de nouveaux habitants porteurs de projets, le besoin d’une meilleure communication autour du déploiement du FPH quand il a lieu… Processus que l’association est fière d’accompagner et de valoriser, dans le cadre de son partenariat avec la ville d’Aulnay-sous-Bois.

Donner les moyens de réactiver la conscience citoyenne et à la politique de la Ville de porter ses fruits

Les fonds de participation des habitants représentent en effet une opportunité formidable pour donner les moyens aux conseils citoyens de s’émanciper et de soutenir les initiatives citoyennes. L’objectif aujourd’hui, c’est de contribuer à l’évolution de leur utilisation : de passer d’une logique de consommation de loisirs (fête de voisins ou de quartier), à celle de mobilisation, d’expression et d’implication collective citoyenne.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article