Portraits de citoyens actifs, membres de Conseils Citoyens

Publié le par Julien GOUPIL

Portraits de citoyens actifs, membres de Conseils Citoyens

Hasedine Selaïmia est un Toulousain investi dans la vie associative. Professeur de taekwondo, il a participé à la création d’un club dans le quartier de Borderouge, à l’organisation d’un vide-greniers, d’actions avec des jeunes, d’un festival culturel ou de visites de découverte du quartier. À 47 ans, cet agent de Toulouse métropole est membre du conseil citoyen, constitué d’une vingtaine d’habitants.

« Poser ma candidature au conseil citoyen, c’était une évidence pour moi vu mon engagement local. J’ai toujours apprécié m’impliquer dans la vie de mon quartier. Sans les conseils citoyens, la politique de la ville paraît abstraite, lointaine… Il faut créer des lieux d’espaces citoyens, de rencontres et d’échanges entre les habitants, comme les « tables de quartier », pour s’appuyer sur les expériences de chacun.

Le conseil citoyen a la capacité de conduire des projets avec les acteurs du territoire. À Borderouge, par exemple, nous travaillons sur un projet de maison de quartier."

Portraits de citoyens actifs, membres de Conseils Citoyens

À 73 ans, Lydie Gisquet est élue du conseil citoyen des Hautes-Mardelles, quartier prioritaire de 2 500 habitants, à Brunoy dans l’Essonne. Son conseil citoyen est formé de 24 habitants, à parité femmes-hommes. Secrétaire médicale à la retraite, elle est aussi membre du collège « habitants » du Conseil national des villes.

"C’est important de savoir quelles sont leurs prérogatives pour ne pas se laisser instrumentaliser ou savoir comment animer et faire vivre le conseil."

Portraits de citoyens actifs, membres de Conseils Citoyens

Willy Beldan, 46 ans, est agent de proximité à la mairie du Port. Située à La Réunion, cette commune de 40 000 habitants a signé son contrat de ville en juillet 2014. Engagé dans la vie associative depuis vingt-cinq ans, Willy est membre d’une association, le Groupement des locataires de La Réunion-CLCV (GLR-CLCV).

"C’est un travail collectif et concret. Pour les habitants, c’est une autre façon de faire de la politique en devenant force de proposition, pas en étant seulement dans une posture de revendication, mais en devant actif ! »

Portraits de citoyens actifs, membres de Conseils Citoyens

Nadia Baghdadi habite La Duchère, un quartier prioritaire de quelque 8 000 habitants, situé sur les hauteurs de Lyon (9e arrondissement). À 39 ans, elle est adulte-relais au centre social Duchère-Plateau où elle exerce, depuis 2014, comme écrivain public et accompagne cinq collectifs de locataires.

« Je me suis engagée pleinement dans le plus grand projet de rénovation urbaine de la ville de Lyon, dont l’ambition est d’offrir aux familles de La Duchère un meilleur cadre de vie, garant d’une paix sociale durable. Au sein du centre social du Plateau, ma mission d’adultes-relais me permet d’intervenir directement au cœur du bouleversement social qu’implique ce projet.

En effet, la réalité de ce « chamboulement » dans la vie des habitants de la Duchère est complexe. Du déménagement à l’installation dans leurs nouveaux logements, ils souffrent de différents problèmes : mauvaises conditions d’accompagnement, déficit de communication avec les bailleurs, malfaçons de construction, jusqu’à la persistance des nuisances quotidiennes dont la délinquance est le fait le plus marqué…"

Extraits choisis. Source CGET : http://www.cget.gouv.fr/reportage-habitants-prennent-leurs-villes-main#temoignages

Crédits photos : A. Combaud/Eru

Publié dans citoyenneté, participation

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article