C'est en citoyennant que l'on devient citoyen

Publié le par Julien GOUPIL

C'est en citoyennant que l'on devient citoyen

Quelques chiffres édifiants (Source BVA)

Pour 80% des français être citoyen c’est d’abord respecter la loi,

Pour 50% c’est défendre le droit à l’éducation pour tous

Pour 40% c’est participer à la vie politique

Pour 30% c’est lutter contre les discriminations

Pour 20% c’est être solidaire avec les plus démunis

Pour 20% c’est participer à la vie associative.

Savoir, c’est changer!

On constate que chez les Français la citoyenneté est majoritairement plutôt du côté du respect de la loi et des règles que de l’engagement dans la vie de la cité pour éventuellement les changer.

La société actuelle n’assure pas la formation de véritables citoyens imprégnés des règles d’humanisme et susceptibles de faire évoluer la société et l’humanité vers le partage et l’harmonie. Former des citoyens et construire un sens à la citoyenneté, telles sont les missions que les hommes de progrès auront la charge de construire dans cette décennie et les suivantes.

Pour que la citoyenneté répond aux enjeux du vivre ensemble, il faut l’éduquer. Pas seulement dans les écoles mais partout et tous les jours.

La citoyenneté est le socle, la faire aimer c’est imposer la laïcité, c’est banalisée la solidarité, c’est propulser la participation, c’est soigner la démocratie.

Il faut revisiter l’apprentissage de la citoyenneté et passer de la théorie à la pratique. Il est temps de reconnaître l’efficacité de la responsabilisation par l’immersion et la pratique.

« Ce n’est pas en théorisant mais en citoyennant que l’on devient citoyen ».

Les méthodes d’éducation doivent sortir des structures traditionnelles d'enseignement et des systèmes éducatifs institutionnels, pour appliquer les principes d’une éducation populaire.

Publié dans citoyenneté, participation

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article