Service Citoyenneté dans les mairies, témoignage d'un enjeu

Publié le par Julien GOUPIL

Seulement 16% des municipalités disposent d'un service citoyenneté (enquête citoyenneté et territoires 2015). A l'heure où la démocratie locale, participative ou représentative... (chacun y va de son épithète)... cette statistique porte son lot d'interrogations.

Comment légitimer l'action de la représentativité lorsque celle-ci ne dispose pas d'une compétence dédiée au dans la politique de la ville ? Quel est le guichet du dialogue territorial ? La citoyenneté n'est-elle pas une compétence indispensable au fonctionnement de la Cité?....

Politiquement la notion de citoyenneté semble elle-même peu considérée car au sein des conseils, on ne retrouve que 57% des municipalités qui disposent d'un élu avec pour charge la citoyenneté...

Pour réenchanter la citoyenneté ne serait-il pas judicieux de structurer et d'organiser politiquement et administrativement cette citoyenneté ?

 

Ci-après un témoignage probant de l'attachement des citoyens à l'égard des services citoyenneté.

 

Concarneau : Après la polémique, le service Citoyenneté garde son nom

La semaine dernière, l'annonce de la réorganisation du service « Démocratie et citoyenneté » de l'Hôtel de ville avait fait des vagues. C'est surtout son changement d'appellation en « Prévention et sécurité » qui avait suscité des réactions, provoquant même la démission du conseil de quartier des Sables Blancs. André Fidelin revient sur cette réorganisation. Voici son communiqué : « Ces derniers jours, des responsables de conseils de quartier ont exprimé leur inquiétude au sujet du devenir du service "Citoyenneté" de la mairie. Je tiens à les remercier pour l'intérêt qu'ils portent à ce service. C'est en effet un travail important qui est réalisé et indispensable à une meilleure communication entre la mairie et nos concitoyens. Voici plus de huit années que j'ai engagé cette démarche dans notre ville et je tiens à réaffirmer ma volonté de poursuivre cette politique. La réorganisation en cours permettra sa pérennisation et le service "Citoyenneté" demeure et conserve bien son nom. Cette dénomination déjà bien connue des Concarnois garantit sa lisibilité pour les relations avec le service, qui assurera toujours la gestion des doléances et des fiches navettes. La démocratie participative liée aux conseils de quartier reste rattachée à Mme Maguy Baqué, adjointe à la citoyenneté et à la démocratie participative et le cabinet (du maire, NDLR) en assurera la partie administrative. Conformément à la charte des conseils de quartiers, la municipalité reste attachée à la dynamisation de la démarche citoyenne. Elle doit permettre aux Concarnois de participer à la vie de leur quartier, en donnant leur avis sur les projets qui seront présentés par la municipalité, mais aussi en étant force de proposition pour des aménagements ou améliorations du cadre de vie ».
Source :

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/concarneau/hotel-de-ville-apres-la-polemique-le-service-citoyennete-garde-son-nom-25-02-2016-10970085.php#oFdZe4G0JiKqzfcx.99

 

Service Citoyenneté dans les mairies, témoignage d'un enjeu

Publié dans citoyenneté, participation

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article