Un comité interministériel baptisé « Egalité, citoyenneté, la République en actes »

Publié le par Julien GOUPIL

Un comité interministériel baptisé « Egalité, citoyenneté, la République en actes »

Un comité interministériel baptisé « Egalité, citoyenneté, la République en actes » se réunit ce vendredi après-midi.

Des mesures sont attendues sur la mixité sociale et le logement. Deux mois après les attentats de janvier, le gouvernement dévoile ce vendredi ses pistes pour raviver le lien à la République dans les quartiers sensibles, avec des mesures attendues sur la mixité sociale et le logement.

Un comité interministériel baptisé « Egalité, citoyenneté, la République en actes » se réunit à 15 heures pour présenter les mesures promises par le gouvernement, dans le sillage des manifestations du 11 janvier. Manuel Valls avait notamment estimé qu’il existait en France « un apartheid territorial, social, ethnique » . Après le volet justice et sécurité , puis la « grande mobilisation de l’école pour les valeurs de la République » , il s’agit d’aborder un volet « plus sociétal, plus global », souligne-t-on à Matignon, où l’on promet des « mesures concrètes », notamment sur le logement. Il ne faut toutefois pas s’attendre à « un catalogue de mesures avec des chiffrages ». L’idée est plutôt de lancer une dynamique, pour « travailler à limiter l’entre soi et favoriser le brassage ».

Dans le domaine du logement devrait être annoncée « une série de mesures plus ou moins coercitives, de nature à changer la mixité sociale d’ici quelques années », assure-t-on de source proche du dossier. Certains réclament de davantage sanctionner les maires qui ne respectent pas la loi SRU (Solidarité et rénovation urbaine), qui impose la construction de 25% de logements sociaux aux communes de plus de 3.500 habitants. Les préfets pourraient être appelés à mieux intervenir. Une autre piste pourrait être de charger le préfet de région, et non plus de département, de cette mission. Critères d’attribution, modulation des loyers... Pour améliorer la mixité sociale, certains demandent aussi que les bénéficiaires du droit au logement opposable (Dalo) ne soient plus systématiquement orientés vers les quartiers les plus pauvres, ce qui renforce l’effet ghettos de certains territoires. Des mesures pour la jeunesse Toujours pour améliorer la mixité, des mesures sont également attendues sur la carte scolaire, « pour faire en sorte que les enfants se croisent ». Un renforcement des moyens sur les enfants immigrés à l’école pourrait aussi être sur la table, ainsi que des annonces « sur le sport citoyen ». Pour les jeunes, des mesures pourraient être annoncées en direction des « décrocheurs », d’autres pour favoriser les séjours à l’étranger. Les associations travaillant dans les quartiers sensibles espèrent de leur côté une hausse de leurs financements. Le conseil devrait par ailleurs en dire plus sur l’ « Agence nationale de développement économique sur les territoires », annoncée début février par François Hollande comme un pendant à l’Anru (l’agence de rénovation urbaine), avec un « préfigurateur » désigné pour mettre cet organisme sur pied d’ici l’an prochain.

~~Source : http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/0204206179683-le-gouvernement-devoile-ses-pistes-contre-lapartheid-des-quartiers-sensibles-1099550.php

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

plombier paris 09/03/2015 06:38

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement