Vous avez dit communication citoyenne?

Publié le

Vous avez dit communication citoyenne?

« La communication citoyenne se veut être une communication utile, engagée en faveur d’enjeux de société.»

Dès lors que la communication des acteurs publics constitue le vecteur principal de la perception de l’action publique, elle devient un enjeu territorial.

La définition de la communication citoyenne s’entend comme une communication d’intérêt général. Elle s’établit dans un cadre juridique rigoureux, au service d'intérêts collectifs et de problématiques sociétales. La communication citoyenne, constitue un domaine réellement singulier et spécifique ; elle s’adresse aux citoyens, compris non comme des consommateurs, mais comme des individus sociaux, des administrés ou des électeurs. Elle se révèle comme un moyen d’information, d’écoute et d’échange.

La communication citoyenne se conçoit comme un ensemble, dont les objectifs visent à informer, emporter l’adhésion à un projet, favoriser l’évolution des comportements, faire de la pédagogie sur les compétences de la collectivité, animer et promouvoir le territoire….

Le citoyen n’est pas un consommateur !

Si les techniques de la communication publique s’apparente de plus en plus aux techniques de la communication commerciale (avec l’émergence de la notion de marketing territorial) il n’en reste pas moins que l’assimilation du citoyen au consommateur, assortie d’une transposition pure et simple du marketing, apparaît vaine, voire dangereuse.

Certes, le consommateur est de plus en plus averti et semble développer sa prudence face aux jeux de séduction des marques, pour autant il accepte les logiques mercantiles, les approches segmentantes (à chaque tribu son produit) et les procédés descendants (de la marque vers le consommateur).

Dans ses relations avec les acteurs publics le citoyen refuse ces logiques unilatérales incarnées par le marketing commercial. Il recherche, afin de pouvoir fonder lui-même ses convictions et ses engagements, une information accessible et adaptée, un dialogue et une écoute permanente.

La communication citoyenne un enjeu politique ?

Ne nous y trompons pas; La prise en compte de cette forme de communication rend l’action publique plus légitime. Le sentiment de transparence et d’interactivité qu’elle incarne permet au citoyen d’être rassuré et confiant. La communication citoyenne est une démarche qui favorise donc l’échange et la remontée d’information et de jugements (positifs ou négatifs) des parties prenantes du territoire et renforce ainsi la capacité d’adaptation de l’action publique et son efficacité.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

thoto mulumba 18/01/2017 12:13

C'est intéressant

thoto mulumba 18/01/2017 12:12

Participer entant que geopoliticologue comminicateur