Les outils et les publics de la concertation

Publié le

Les outils et les publics de la concertation

Les parties prenantes d’un projet sont nombreuses, elles regroupent habitants, usagers, riverains, acteurs économiques, décideurs publics…

Vouloir concerter « tout le monde » est une illusion. C’est pourquoi il est intéressant de combiner plusieurs formes de moyens adaptées aux publics les plus stratégiques afin d’élargir le public concerné.

Nombre d’outils et de moyens sont mis à la disposition du dialogue territorial : réunions publiques, lettre d’information, expositions, visites de terrain, site Internet, ateliers urbains, centre d’information, comité de riverains, cafés chantier, enquête citoyenne, enquêtes individuelles à domicile, forum en ligne citoyen …

Bon à savoir : Impliquer les professionnels

En accompagnant le processus de concertation d’une équipe pluridisciplinaire composée de professionnels du cadre de vie (sociologues, urbanistes), d’experts, la démarche est rendue plus crédible et les résultats en terme d’influence sont plus satisfaisants.

Ne nous leurrons pas !

Les dispositifs de concertation, s’ils permette d’entretenir le dialogue territorial mobilise en règle générale en plus grande proportion ceux qui sont engagés dans la vie locale aux leaders d'opinions ou aux groupes organisés, ceux qui s’opposent au projet présenté. Il constitue en grande partie la tribune idéale pour l’expression des craintes et des résistances citoyennes vis-à-vis du projet.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article